Vacances d'été

du 29 juillet
au 19 août 2024

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 24 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Catalogue

Mon compte


Créer un compte

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Le livre du Ciel – Tome 36

Le livre du Ciel – Tome 36

Le livre du Ciel – Tome 36

Dialogues avec le Ciel du 12 avril 1938 au 28 décembre 1938

184 pages - 14,5x21,5cm - 2023

Article n° F20754 - poids 250 g
Editions Résiac - ISBN 9782852686052
17.00 €
Nouveauté
Le livre du Ciel – Tome 36

Le 31 août 1938, un décret du Saint-Office condamnait les trois livres de Luisa en les mettant à l’Index des livres interdits.

Devant la tristesse et la sidération de Luisa, Jésus explique à nouveau le principe de l’âme expiatrice: «parce qu’elle (Luisa) est une créature humaine qui appartient à la famille humaine, laquelle ne fait que m’envoyer des clous, des épines et des souffrances, moi en trouvant dans cette âme un endroit où me cacher et avoir la compagnie que je désire, sachant que cette âme serait malheureuse si je punissais les créatures comme elles le méritent, afin de ne pas lui déplaire, je me retiens de punir les âmes comme elles le méritent

Ainsi, pour Jésus, n’avoir personne à qui dire un mot, que ce soit dans la souffrance ou dans la joie, Le fait entrer dans des frénésies de souffrance et d’amour qui nous feraient mourir de douleur si nous pouvions les connaître.

Le monde ne sait pas ce que peut être une souffrance innocente offerte. Son pouvoir est si grand que les cieux en sont étonnés et tous veulent la satisfaction, le bien d’une souffrance innocente. Elle peut former par sa puissance des océans de grâces, de lumière et d’amour pour le bien de tous.

Sans ces souffrances innocentes, le monde serait précipité dans la ruine!

De même, l’importance vitale de vivre dans la Divine Volonté est telle que même lorsque l’âme fait le Bien, étant donné qu’il lui manque la lumière du divin Vouloir, «le bien qu’elle fait reste couvert d’une fumée qui l’aveugle et produit l’amour-propre, la vaine gloire et l’amour de soi. On peut dire que la créature reste empoisonnée de sorte qu’elle ne peut pas produire un grand bien, ni pour elle-même ni pour les autres.» Jésus répète à l’infini sa souffrance de se voir enfermé en lui-même sans pouvoir déployer le grand Bien que sa génération éternelle peut faire
aux créatures.

Il veut et Il aura son Royaume sur la terre afin que sa Volonté soit faite sur la terre comme au ciel!

 



Mots-clés