Catalogue

Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Les bienfaits du gingembre

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

Le curcuma est une épice anti-inflammatoire très connue. Elle est efficace contre l’arthrose et prévient le cancer. Mais son utilisation en cuisine est limitée. Le gingembre, cousin du curcuma, est plus facile à accommoder.

Les nombreuses vertus du gingembre

Il agit contre les douleurs arthrosiques. Le gingembre est un anti-inflammatoire. Il agit sur l’arthrose des membres et notamment du genou et en 24 heures, il calme la douleur.
Il inhibe certaines bactéries à l’origine de l’ulcère de l’estomac. L’ulcère de l’estomac est provoqué par une bactérie l’Helicobacter pylori provoquant une inflammation permanente de la muqueuse intestinale. Avec le curcuma, le romarin, l’ail, le gingembre inhibe la croissance de l’Helicobacter pylori.
Il réduit de 90 % les produits toxiques sur vos grillades. Le gingembre rentre dans la composition des marinades permettant de réduire jusqu’à 90 % la formation de composés toxiques lors des grillades de viande et de poisson. Ces toxiques sont en fait des agents de glycation avancée. Ils provoquent une sorte de caramélisation des protéines du corps humain entraînant un vieillissement prématuré des tissus.
Pour composer une bonne marinade, on prendra du jus de citron, une sauce soja ou du vin, on ajoutera du thym, du laurier, de la sauge, du romarin, du curcuma, du gingembre, de la cannelle, du sel et du poivre. On laisse reposer le tout pendant une heure et une nuit si possible, ce qui est encore mieux. Tous ces ingrédients agissent en synergie.
Il soulage les crises d’asthme. Lors d’une crise d’asthme, les muscles des voies respiratoires se contractent, se resserrent et gênent la respiration. Le gingembre, comme les inhalateurs, favorisent le relâchement des muscles pour restaurer le passage de l’air. Les asthmatiques peuvent relever leurs plats avec du gingembre en poudre.
Le gingembre calme les règles hémorragiques. Une étude a révélé que 250 mg de poudre de gingembre par jour régule en moins de 3 cycles les flux menstruels de jeunes filles souffrant de règles hémorragiques.
Les règles hémorragiques engendrent des douleurs, de la gêne, des carences en fer, de la fatigue et des pertes de concentration. Ces règles ont pour cause des déséquilibres hormonaux que les médecins corrigent avec la pilule contraceptive. Elle résout le symptôme mais non la cause. Le gingembre agit plus naturellement sans les effets secondaires de la pilule.
Le gingembre réduit l’inflammation à l’origine de la chute des cheveux. Des chercheurs américains pensent que la chute des cheveux proviendrait d’une inflammation à la racine des follicules. Une molécule, la prostaglandine D2, serait particulièrement représentée dans les tissus dégarnis et empêcherait la croissance des cheveux. Le gingembre est un anti-inflammatoire naturel propre à arrêter l’action de la prostaglandine D2. Ce qui signifie qu’il pourrait ralentir la chute des cheveux.
Le gingembre ralentit la naissance de la cellulite. Les femmes maigres n’accumulant pas de graisse peuvent souffrir quand même de la cellulite. Cela se vérifie par une mauvaise circulation sanguine, lymphatique, la rétention d’eau et des jambes lourdes. Le gingembre donne un coup de fouet pour fluidifier le sang et faire disparaître la cellulite.
Le gingembre protège le cerveau. Le gingembre comme le curcuma, l’ail et la cannelle ont des effets neuro-protecteurs c’est-à-dire qu’ils protègent l’intégrité des neurones dans le cerveau.
Voici quelques idées de recettes au gingembre:
Le bœuf au gingembre et aux échalotes reconstitue vos stocks de fer.
Les escalopes de dinde au gingembre réduisent l’inflammation.
La compotée de tomates méridionale avec du gingembre agit contre l’arthrose.
La purée d’aubergines à la libanaise avec du gingembre agit contre le diabète.
La soupe de poissons variés au gingembre reconstitue les réserves de collagène dans vos articulations.
En conclusion voici encore quelques bienfaits du gingembre sur la santé.
Le gingembre est un antibactérien, antiviral associé à l’Echinacea et à l’ail. Il est efficace dans les refroidissements. Il réchauffe le corps, combat l’otite, la grippe, le rhume, les maux de gorge, la toux, l’angine. Il stimule le système immunitaire. Il est anti-allergies, agit contre l’asthme, tonifie les poumons. Il combat la migraine. Il est fébrifuge et fait baisser la fièvre. Avec l’ail et le curcuma, il préviendrait le cancer du côlon, de l’intestin et de l’ovaire.
Avec l’ail, le gingembre est hépatoprotecteur.
Il agit sur la fatigue physique ou l’asthénie, redonne de la force, de l’énergie et de la vitalité à l’organisme. Il stimule l’appétit, diminue les douleurs intestinales, les flatulences et les ballonnements. Il diminue le mauvais cholestérol. C’est un anti-inflammatoire intestinal et il agit dans les ulcères gastro-intestinaux.
Associé à l’Harpagophytum (griffe du diable) et au curcuma, il agit contre l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes, les douleurs musculaires et répare les tendinites.
Associé au bambou, à la prêle et au curcuma, il facilite la guérison des blessures, des fractures et des entorses.
Sans être la panacée des épices, il a tant de propriétés qu’il mérite d’être utilisé abondamment et sans crainte pour prévenir bien des maux et éviter des souffrances dues à nos excès, nos carences et notre stress de vie. Alors soyons sages et prenons dans la nature ses merveilles pour vivre plus sainement et plus sereinement.

Père François Zannini, naturopathe