Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Les vitamines

Source de vie et d’équilibre organique
 

Les vitamines sont nécessaires à l’entretien de la vie. En cas de carence, des troubles surviennent. Mais en cas d’hypervitaminose, des troubles apparaissent également.
Précisons que l’excès de vitamines n’est préjudiciable à l’organisme que pour des vitamines de synthèse et non pour les vitamines provenant des aliments naturels.
On n’est pas malade en prenant les vitamines provenant des fruits, des légumes et des sous-produits animaux. On est souvent malade en respirant un air conditionné, mais on n’est pas malade en respirant un air pur des montagnes ou de la campagne.
Certaines substances utilisées dans l’alimentation peuvent créer des avitaminoses: la paraffine (huile minérale) qui empêche la transformation du carotène en vitamine A est un anti-vitaminique. De même le blanc d’œuf isolé et pris en excès dans certaines pâtisseries.
L’usage fréquent des conserves peut conduire à une avitaminose C ainsi que le tabagisme, la toxicomanie et l’alcoolisme. Le riz blanc décortiqué peut contribuer à la formation dans les intestins d’un corps destructeur de la vitamine B.
La flore intestinale joue un rôle primordial dans la genèse de certaines vitamines. Il vaut mieux éviter par conséquent ce qui peut la détruire ou déséquilibrer sa composition. Tous les organes de la digestion et de l’assimilation interviennent dans l’élaboration ou la modification des vitamines. Le foie transforme le carotène en vitamine A.

La vitamine A
La vitamine A (Axérophtérol) et les Provitamines A: des pigments: le carotène et la cryptoxanthène.
La carence en vitamine A engendre le durcissement de la cornée et la xérophtalmie (diminution de la vision durant la nuit), une dénutrition, un amaigrissement et moins de résistance aux infections, des troubles féminins
3 à 12 jours avant les règles, du nervosisme, de l’anxiété, de l’insomnie, des maux de tête, une sensation de tension abdominale, des douleurs mammaires, une déficience hypophysaire, thyroïdienne et génitale, un hyperfonctionnement des glandes surrénales et de l’hypertension artérielle.
L’avitaminose A provoque une peau rêche et sèche, des ongles cassants et des cheveux ternes.
La vitamine A par son action alcalogène exerce une certaine action sur l’équilibre acido-basique. Elle régularise les mécanismes hypophysaires, équilibre les hormones sexuelles. Elle contribue à la nutrition des parties les plus dures du corps comme les os, les cartilages, les parties cornées et velues, les canaux sanguins, les parties résistantes des organes digestifs et de la peau, ainsi que la graisse. Elle protège contre certaines affections. Elle maintient la peau et les muqueuses en bon état. Elle régularise la tension et permet un sommeil réparateur.
Le carotène ou la provitamine A empêche l’avortement et comble le déficit de la femme enceinte. Il joue aussi un rôle anti-infectieux.
On la trouve dans les légumes verts, les carottes, les tomates, la pomme de terre, le beurre d’été, les fromages de chèvre et de brebis, le jaune d’œuf, le lait d’été, le miel, les fruits oléagineux et l’huile végétale, l’ail, l’oignon, les céréales, les lentilles, les champignons sauvages, le citron, les oranges, les abricots, le navet et les fruits secs. (à suivre)