Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

Comment soulager les allergies?

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

Les erreurs qui entraînent des allergies sont nombreuses, les éviter aide à diminuer le risque d’y être confronté et de développer de l’asthme ou des problèmes pulmonaires.

Quelques erreurs 
à ne pas commettre

Consommer des boissons sucrées artificiellement. Des chercheurs australiens ont découvert que le risque de développer de l’asthme serait accru de 25 à 79 % chez les personnes qui boivent au moins un demi-litre de soda par jour, par rapport à celles qui n’en boivent pas.
Absorber des additifs alimentaires dans les boissons et l’alimentation. La liste de ces additifs est longue! En voici quelques-uns qui peuvent engendrer des allergies:

  • E220 (anhydride sulfureux ou dioxyde de soufre) est un conservateur qui peut provoquer allergies,  troubles  digestifs,  irritation  des bronches, contra rie la fixation de la vitamine B1, nausées, asthme, élimination du calcium, endommagements de l’ADN, maux de tête.
  •  E221 (sulfite de sodium), voir E220.
  • E222 (sulfite acide de sodium) peut provoquer une irritation du tube digestif et une avitaminose en vitamine B12.
  • E223 (disulfite de sodium), E224 (disulfite de potassium), E225 (disulfite de calcium),  E226 (sulfite de calcium), E227 (sulfite acide de calcium), E228 (sulfite acide de potassium), voir E220.
  •  E230 (diphényle ou biphényle), est un conservateur dérivé de goudrons de houille également utilisé comme pesticide pour le traitement de surface des agrumes. Il ne faut en aucun cas consommer la peau des agrumes traités. Cet additif survit au lavage et peut provoquer des allergies, des nausées  et  des vomissements et des irritation  des  yeux.
  •  E250 (nitrite de sodium) est un conservateur utilisé pour les viandes et les charcuteries. Il peut engendrer de l’asthme, des nausées, des vertiges et des insomnies.
  • E260 (acide acétique) est jugé sans danger mais, non dilué, cet additif est corrosif pour les bronches, alors il vaut mieux l’éviter.
  •  E310 (gallate de propyle) est un antioxydant utilisé dans les matières grasse et les huiles qui doivent être chauffées. Il est néfaste pour les femmes enceintes et les enfants, créant des réactions allergiques, de l’asthme, des insomnies.

Tous les sulfites au contact de l’acide chlorhydrique de l’estomac, dégagent des gaz sulfureux qui peuvent agresser les bronches. De E220 à E228, ce sont des sulfites nocifs pour les allergiques et les gens sensibles des bronches.
Il faut aussi éviter le poisson surgelé, la charcuterie emballée, riches en histamine qui est une substance responsable de la constriction des bronches à l’origine de l’asthme et des allergies.
Boire du lait. Boire un litre de lait par jour pour son calcium est une erreur. Le docteur Seignalet a montré le lien entre le régime sans lait et sans gluten chez les asthmatiques et l’amélioration de leurs symptômes. Sur 51 asthmatiques, 49 ont vu leur santé améliorée en ne buvant plus de lait, et 46 furent en rémission complète ou semi-complète après quelques mois.
Consommer du gluten. Il est aussi à éviter car il augmente la perméabilité de l’intestin, laissant passer les antigènes comme les protéines de lait provoquant des crises d’asthme ou une fragilité aux pollens de fleurs.

Manger sainement 
pour mieux respirer

Prendre chaque jour des jus de légumes ou de fruits frais, préparés avec un extracteur de jus, est excellent pour la santé respiratoire. Une alimentation riche en végétaux prévient les allergies et les corrige avec le temps. Le jus de carotte citronné, avec un peu de jus de betterave rouge ou d’oignon, nettoie le foie et purifie le sang. Cela soulage peu à peu les bronches intoxiquées. Grâce à leurs antioxydants nombreux (vitamines C, E, caroténoïdes, polyphénols, etc.) ils contribueraient à réduire les risques d’inflammation.
Une grande analyse portant sur 30 études, a permis de découvrir que le risque d’avoir de l’asthme ou des allergies diminuait de 24% chez les enfants et de 46% chez les adultes qui consomment beaucoup de fruits et de légumes. Plus vous mangerez de fruits et de légumes sans traitements chimiques  ni pesticides, moins vous risquerez d’accroître votre toxémie organique et mieux vous préservez votre santé.

Le jeûne et ses vertus

On peut faire des jeûnes fruitariens, la cure de raisins de Johanna Brandt, la cure de sève de bouleau, etc. Pour cette dernière, consommer 3 verres de sève par jour pendant deux mois. Un jeûne intermittent (faire un repas par jour ou jeûner 2 jours par semaine) donne également d’excellents résultats dans le traitement de l’asthme et des allergies.
Aux USA, on a proposé à un groupe test un jeûne intermittent de huit semaines. A la fin de la cure, les scientifiques ont noté une diminution de l’inflammation et moins de symptômes liés à l’asthme.
En conclusion, pour guérir de ses allergies et de son asthme, il faut soigner son foie, apprendre à respirer et manger des aliments sains. Il faut surtout écouter son corps et comprendre le symptôme. C’est une alerte: excès alimentaire, toxémie trop grande ou organe affaibli par une hygiène de vie contre nature.
Vouloir se désensibiliser n’est pas la meilleure solution. Il est préférable de sensibiliser son corps et son esprit à une hygiène de vie naturelle et responsable et, à ce moment-là, la santé revient parce que le corps a retrouvé un silence des organes et le cœur une paix intérieure.

Père François Zannini, naturopathe
 

Mots-clés