Mon compte


Créer un compte

Vacances d'été

du 25 juillet
au 16 août 2022

La librairie en ligne fonctionne normalement durant cette période.
Les commandes reçues après le 21 juillet
seront expédiées
dès le 19 août.
Bel été à tous!

Newsletter

Pour être informé des nouveautés - des offres spéciales - des promotions, inscrivez-vous à notre lettre d'information!

 

 

Facebook

Retrouvez les Editions du Parvis
sur facebook!

Des nouveautés,
des prières de la semaine,
des infos, etc.

La tachycardie: le mal du siècle du stress

Parvis Santé: Corps - Cœur - Esprit

La nature de la tachycardie

La tachycardie est une maladie qui fait battre le cœur trop vite. Un cœur en bonne santé bat entre 50 et 80 fois par minute. La forme la plus fréquente est la tachycardie supraventriculaire paroxystique (c’est-à-dire par crises). Le cœur se met tout à coup à battre très vite, 150 à 220 fois par minute. Une telle crise peut durer quelques secondes seulement, mais aussi se prolonger pendant plusieurs heures. En général, cet emballement cardiaque s’arrête aussi soudainement qu’il est apparu. (plus de renseignements sur les sites de cardiologie sur internet).
Lors d’un exercice physique, les battements du cœur augmentent naturellement pour alimenter les muscles. L’augmentation du rythme peut aussi être dû au stress, à la peur, à un choc émotionnel. C’est une réaction normale.
Pour soigner une tachycardie supraventriculaire paroxystique, il faut agir selon les causes probables ou réelles:
Réguler son système nerveux en prenant du magnésium sous forme de granions de magnésium ou du Germag® de Lorica (4 comprimés par jour) ou de la Delbiase (en pharmacie, 2 cachets par jour dans un peu d’eau le matin avant le petit déjeuner).
Rééquilibrer sa thyroïde en prenant de l’iode dans la nourriture (ail, poissons de mer, crustacées, champignons, choux, pain de petit épeautre, œufs, etc. + des granions de sélénium et de zinc (2 ampoules de chaque par semaine.)
Éviter d’avoir de l’hypertension en mangeant des légumes, des fruits, du poisson, des œufs, des viandes blanches et du pain de petit épeautre non hybridé, des fromages de chèvre et de brebis, de l’huile biologique d’olive, de carthame, de colza et du sucre de canne roux ou du xylitol (sucre de sève de bouleau). Il faut éviter les viandes rouges, les fromages de vache, les fromages fermentés, les pâtes à la farine blanche, le pain blanc, les farines blanches, les huiles raffinées et le sucre blanc, le vin blanc, les liqueurs à fort dosage d’alcool.
Il faut prendre, pour liquéfier ou fluidifier le sang, des tisanes de souci, de vigne rouge, du saule blanc et de la reine des prés. Mais aussi du curcuma, de la cannelle, du gingembre, de la vitamine E et de l’Huile de Krill de Lorica (une crevette des fonds marins).
– Pour assouplir les vaisseaux sanguins: prendre du collagène dans la poule au pot ou chez Lorica sous forme de sticks 1 fois par jour. Le collagène assouplit les vaisseaux sanguins (artère, veine et capillaire) et évite les infarctus et les AVC. Il fortifie la structure des os.
– Pour favoriser la vasodilatation des vaisseaux sanguins, on prendra du Germag® et du Cap Sérénité® de Lorica (3 comprimés et gélules de chaque durant le repas de midi).
Avec ce traitement vous éviterez l’hypertension et le risque de tachycardie. Si vous avez un cœur qui bat trop vite, vous pouvez prendre en urgence 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang pour le calmer ou de camomille romaine, mais la  première est la plus efficace.
Apprenez à respirer profondément 20 fois chaque matin, la fenêtre ouverte pour vider l’air résiduel et mieux oxygéner le sang.
Mais il est certain qu’une bonne hygiène sanguine demande une alimentation saine et biologique. Il faut aussi avoir une activité physique quotidienne et un repos régulier et entre 22 et 6 heures, qui sont de bonnes heures. Plus on se couche tôt, plus on récupère des fatigues diurnes et plus on évite l’accumulation de fatigue chronique qui fait chuter la résistance immunitaire.
Savoir respirer régulièrement et doucement évite aussi la tachycardie car selon les émotions vécues, le cœur peut s’emballer et battre plus rapidement. La maîtrise des émotions, la paix intérieure, l’écoute patiente de l’autre permettent une meilleure gestion du rythme cardiaque et c’est aussi en sachant s’organiser qu’on évite le stress souvent permanent qui est un facteur de tachycardie.
Sachez aussi éviter tous les alcaloïdes néfastes pour la santé cardiovasculaire. En effet l’alcool, la théine, la caféine, la nicotine du tabac, la cocaïne, le cannabis et toutes les drogues douces et dures augmentent le rythme cardiaque et favorisent l’hypertension. Sachez consommer avec modération le café, le thé ou le vin. Tout abus se paie en maladie et en souffrance chronique, ne l’oublions jamais.
Le cœur est un organe qui se repose la nuit durant notre sommeil, mais le jour, il subit des variations de température, des chocs émotionnels, des stress souvent chroniques et il doit survivre. Savoir le ménager et le rééquilibrer par une régularité de vie qui sait faire face aux imprévus avec calme et lucidité est une assurance de santé cardiaque à long terme. Alors sachons vivre mieux et plus sagement pour éviter de fatiguer notre cœur et tout notre système cardiovasculaire. Nous aurons ainsi une belle vie et une belle vieillesse parce qu’ancrée dans la sagesse plutôt que dans la course folle des vanités de ce monde.

Père François Zannini, naturopathe