Mon compte


Créer un compte

Que tous soient un en nous comme tu es en moi et moi en toi...

Vassula — La Vraie Vie en Dieu

Ce message a été donné à Vassula pour le 10e pèlerinage œcuménique international de «La Vraie Vie en Dieu» qui s’est tenu à Rome du 10 au 17 octobre 2015.
C’était la première fois que notre Seigneur donnait un message expressément pour l’un de ces pèlerinages.

2 juin 2015
La paix soit avec vous; il est écrit dans les Ecritures que mon Père a mis toutes choses sous mes Pieds et m’a fait le Souverain de tout; vous avez appris que je suis la Tête de mon Eglise. Maintenant, pendant toutes ces années, ma Vassula, mon esprit de Vérité a montré sa Puissance à vous tous, afin que vous exerciez et mettiez en pratique mes paroles qui sont: «Que tous soient un, Père, que tous soient un en nous comme tu es en moi et moi en toi...»
– Mais, Seigneur, comme tu le sais, même maintenant, lorsque tu parles, beaucoup des dignitaires de l’Eglise ne croient pas que c’est toi qui parles; même quand tu voulais, dans le passé, que nous soyons un et unis, personne n’a accompli tes Paroles; année après année s’écoule et rien ne se produit; la lame de la lance reste toujours dans ton Cœur…
Je te le dis solennellement: continue à enseigner tout ce que Je t’ai donné et ne crains rien, car mon Esprit te garde en sécurité, en te donnant à la fois la volonté et l’action pour rassembler mes bergers, pour leur rappeler qu’il y a un seul Pain et que vous tous, bien que vous soyez nombreux, vous n’êtes qu’un seul corps; vous êtes rassemblés (ici) de différentes nations et de différentes Eglises pour prier pour la miséricorde, pour la guérison de votre division entre vous, et pour ramener la paix dans le monde et l’unité entre tous les chrétiens;
Alors, je vous demande en vérité: n’êtes-vous pas consacrés à moi par votre baptême commun? Regardez, je suis désireux de vous donner le don de l’unité, d’élever mon Eglise comme un signe pour toutes les nations, afin que l’on voie ma gloire, mais j’ai besoin de votre pleine collaboration et de votre bonne volonté à vous plier dans l’humilité et l’amour – et, pour vous unir autour d’un seul autel et partager mon Corps, vous devez apprendre à aimer, puisque vous savez tous qu’il n’y a qu’un seul Corps, un seul Esprit, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu, Père de tous et à travers tous, et qui demeure en vous tous – et sachant cette demande, vous continuez pourtant à être dispersés et peu disposés à partager mes sacrements et le mystère de l’Eucharistie, vous affligez mon Esprit; pourquoi donc me demandez-vous de déverser sur vous mon Esprit pour enlever votre division entre vous, quand votre cœur est dominé par vos préjugés? N’attristez plus mon Esprit en restant divisés par vos distinctions entre vous.
Car combien de fois ai-je dit que Je ne suis qu’Un? Je vous demande encore une fois: croyez-vous que mon Corps est un phare lumineux unique, indivisé, qui brille sur le monde entier? Aujourd’hui, je viens à vous comme le Grand Prêtre, pour vous rappeler de vivre d’une manière digne de votre vocation, pour témoigner de la Vérité en vous rassemblant tous ensemble dans l’unité de la foi, et que le sacrifice que vous m’offrez quotidiennement soit la raison qui vous amène tous à partager ce mystère de l’Eucharistie; demandez-moi de raviver votre esprit en train de s’affaisser; demandez-moi de vous guider dans le droit chemin! Sûrement, vous croyez sûrement en ma bienveillance et ma bonté, et que je suis capable de vous donner un cœur nouveau? Alors, pourquoi continuez-vous à gémir sur votre division? Demandez-moi de vous raffermir dans la foi et d’ouvrir vos cœurs à la Vérité et, par la puissance de mon Eucharistie, offrez vos vies pour l’unité; allez de l’avant, remplis de l’Esprit d’Amour pour faire que l’unité soit une réalité dans mon Eglise!
Donnez-moi vos soucis et, dans ma glorieuse lumière, je vais les transformer pour vous donner la paix dans vos cœurs; bénis de mon âme, ayez un seul esprit, afin que vous vous mettiez tous d’accord sur un traité qui va glorifier mon Corps qui est l’Eglise; ne laissez aucun espace vide dans votre cœur, de peur que l’ennemi qui erre autour de vous remplisse cet espace vide; estimez-vous bénis, car le Père céleste opérera des miracles et la victoire sera accordée à vous tous qui cherchez l’unité qui a été attendue depuis si longtemps.
Votre division est devenue un rocher abrupt, des barres de fer inflexibles, avec des lois et décrets humains, mais maintenant, comme résultat de vos nombreuses prières, la faveur de Dieu se manifestera bientôt; de la Maison de l’Est et de l’Ouest, j’ai besoin de grandes réparations et je suis prêt à pardonner leurs erreurs. J’ai besoin que cesse toute arrogance, j’ai besoin que cesse tout orgueil; alors levez-vous tous, car j’ai besoin de guerriers victorieux, de guerriers de la foi, et pas moins; recevez mes bénédictions pour votre partage les uns avec les autres.

Moi, Jésus-Christ,
je vous aime tous. ic

 

Mots-clés