Mon compte


Créer un compte

Vient de paraître

Le voyant

 

Je m’appelle Marco Ferrari, je suis né le 25 mai 1975. Le jour de mon anniversaire coïncide avec celui de Padre Pio. Je suis marié, j’ai trois enfants, et comme activité, j’ai une petite entreprise de travaux publics. Je suis diplômé en géométrie, technicien des routes. C’est mon activité professionnelle quotidienne.

Dans votre enfance, n’avez-vous jamais eu des signes particuliers?
Non, rien de particulier. J’ai reçu une foi très simple, qui m’a été transmise par des parents très simples, donc messe dominicale et respect de ce que devraient être les valeurs ecclésiales.

Qu’est-ce qui vous plaisait quand vous étiez jeune?
De particulier?… Rien. Le football, non, je jouais à la pelleteuse dans le sable du jardin…
J’ai fait des études au séminaire diocésain durant deux ans et demi. Je cherchais mon appel. Le Seigneur avait d’autres projets! Une fois sorti du séminaire, je me suis refroidi dans ma foi, à la suite de l’expérience pas très positive que j’ai eu alors avec certains prêtres.

 

Ce texte est extrait du livre:

Paratico, Ultimes appels du Ciel
par Christian Parmantier et Marianne Weyer, 208 pages + 32 pages d'illustrations, 14,5x22 cm, Euro 18.– CHF 25.–

Mots-clés